Rongo Rongo

rongo-rongo-home

L´écriture Rongo Rongo, également appelé kohau rongo rongo, est un système d’écriture composé de glyphes gravés sur du bois ou des « tablettes », qui n’a pas encore été déchiffré. La traduction la plus courante du terme kohau est « bois utilisé pour fabriquer la coque de canoës » et rongo rongo signifie « grand message » ou « grande étude », kohau rongo rongo a été traduit par « récitant le bois » ou « personnels de reciter »

PUBLICITÉ

Selon la tradition orale, le premier roi arrivé sur l’île de Pâques, l’ariki Hotu Matu’a emportait avec lui 67 tables correspondant aux 67 sagesses maories telles que, savoir naviguer ou connaître l’astronomie; cependant, aucune trace de ce type d’écriture n’a été trouvée ailleurs en Polynésie. D’autres chercheurs soutiennent que le script RongoRongo a été inventé après l’arrivée des Espagnols en 1770, car ils demandèrent à l’ariki de signer le contrat de cession de l’île, ce qui constitua le premier contact de Rapa Nui avec l’écriture occidentale.

Rongo Rongo

Reproduction d’une attelle Rongo Rongo

Au-delà des théories soulevées sur son origine, le plus probable est que la signification de l’écriture de Rongo Rongo reste un mystère pendant longtemps. Malheureusement, il n’y a que 27 pièces originales avec des inscriptions RongoRongo, et elles sont dispersées dans les musées du monde entier. Il n’y a pas de pièce originale sur l’île de Pâques. Cette rareté et cette dispersion, ainsi que l’ignorance sur l’ancienne langue Rapa Nui, rendent presque impossible la recherche d’un modèle permettant leur interprétation.

PUBLICITÉ

Les symboles ou glyphes ont été sculptés à l’aide de dents de requin ou de flocons d’obsidienne, principalement en bois de toromiro ou en bois de rose d’Océanie, des deux côtés et sans espaces ni séparations entre les symboles. Ils semblent représenter des êtres anthropomorphes dans différentes positions, des créatures fantastiques ressemblant à des oiseaux, des animaux ou des plantes aquatiques, des figures célestes, des petits crochets ou des figures géométriques. En raison de cette symbologie, on pense que ce n’est pas une écriture phonétique mais plutôt une écriture symbolique.

RongoRongo escritura

Le système d’écriture utilisé dans les tablettes de Rongo Rongo est connu sous le nom de bustrofedón inversé, ce qui signifie qu’une ligne est écrite dans une direction et la suivante dans la direction opposée, et ainsi de suite. Pour lire les tablettes, vous devez les retourner au fur et à mesure. Par exemple, sur la tablette de l’image, les lignes impaires sont lues de manière habituelle, c’est-à-dire de gauche à droite, et les lignes paires sont lues en faisant pivoter le tableau 180º.

Siistema de escritura tipo bustrafedón inverso rongo rongo escritura

Système d’écriture de type bustrofédon inverse

L’un des premiers missionnaires à arriver sur l’île, le frère français Eugenio Eyraud, écriva dans un rapport présenté à ses supérieurs des Sacrés-Cœurs: « Dans toutes les baraques se trouvent des tablettes ou des bâtons de bois recouverts de hiéroglyphes. Ce sont des figures d’animaux inconnus sur l’île, que les indigènes dessinent avec des pierres tranchantes. Chaque personnage a son nom, mais vu le peu d’ attention qu’ ils montrent envers les tablettes cela me porte à penser que ces caractères, vestiges d’une écriture primitive, sont maintenant pour eux quelque chose qu’ils conservent sans chercher à en connaître le sens. »

Malheureusement, les missionnaires ont brûlé les tablettes avec l’écriture Rongo Rongo qu’ ils ne réussirent pas à vendre ou à échanger. Ils les considéraient sataniques, provoquant d’étranges états mentaux et spirituels et porteurs de messages contraires à leur travail d’évangélisation.

PUBLICITÉ

Cela peut vous intéresser…


×
Simple Share Buttons