Hotu Matu'a y los siete exploradores

Récréation du canoë de Hiva

La légende raconte que le roi Ariki Hotu Matu’a vivait dans un magnifique continent appelé Hiva. Une nuit, il a reçu dans ses rêves le message que son pays coulerait dans la mer et qu’il a donc dû trouver un endroit où emmener son peuple. Sur les conseils d’un devin sage, Hotu Matua a envoyé sept explorateurs vers le soleil levant, pour chercher une terre propice à vivre et l’igname de truie (base de leur alimentation).

Après plusieurs jours de navigation, les sept explorateurs sont arrivés sur une petite île inhabitée mais les ont trouvés suffisamment fertiles pour vivre. On dit que, en plus des ignames, les explorateurs ont apporté avec eux une moai et la mère de collier de perles, ce qui a été abandonné lors de leur retour à leur terre Hiva, ne laissant que l’un des explorateurs de l’île.



Peu de temps après l’arrivée de Hotu Matu’a sur l’île à bord de deux grands bateaux accompagnés de son entourage formé de son épouse, de sa sœur et de 100 autres personnes. Depuis lors, l’île a pris le nom de Te pito o te henua, qui signifie « nombril du monde ».

Cette légende a amené certains chercheurs à conclure que lorsque Hotu Matu’a est arrivé sur l’île de Pâques, il était déjà habité et qu’il a trouvé, outre l’igname, plusieurs moai debout. Certains pensent que les sept explorateurs représentent les sept générations ou tribus qui ont habité l’endroit, dont un seul a survécu et s’est mêlé au peuple de Hotu Matu’a.

Ces sept explorateurs seraient représentés par les sept moais trouvés dans l’Ahu Akivi.

PUBLICITÉ

×
Simple Share Buttons